Print this page
ALAIN LUBAMBA SALUE LA SIGNATURE DES ACCORDS DE FINANCEMENT DE NOUVEAUX PROJETS

ALAIN LUBAMBA SALUE LA SIGNATURE DES ACCORDS DE FINANCEMENT DE NOUVEAUX PROJETS

L’onde de choc de la visite du Président Kabila en Chine retentit jusque dans les travées de la Chambre à Kinshasa. Alain Lubamba wa Lubamba y est allé de sa lecture. Une lecture qui tire sa légitimité dans le pedigree de cet élu de Kabinda. Lorsqu’il devise sur la coopération et les relations internationales, le député national Lubamba sait de quoi il parle. Ce licencié en sciences politiques est numéro 2 de la Commission " relations extérieures " de l’Assemblée nationale. Ce n’est pas tout. Alain Lubamba a été vice-ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. C’est donc un homme avisé.

Invité par son homologue Chinois à la commémoration de la libération de la Chine du joug japonais et la fin de la Seconde Guerre Mondiale en Asie, le chef de l’Etat Joseph Kabila a saisi cette opportunité pour faire l’état de lieux de la coopération bilatérale dans les différents domaines dans lesquels la RDC s’est engagée avec la Chine. Une visite que l’honorable Alain Lubamba wa Lubamba juge satisfaisante. Le bilan est largement positif, affirme l’élu de Kabinda dans une déclaration faite hier mercredi 09 septembre. Selon ce député national, le Président de la République a ramené dans sa gibecière des accords de financement des nouveaux projets et des promesses d’équipement de l’Administration publique en nouveaux moyens technologiques de communication et la modernisation de son fonctionnement avec HUAWEI.


L’honorable Alain Lubamba a cité l’exemple de CRCC14 China Railway qui interviendra dans la construction du Port en eaux profondes de Banana, du Tramway dans la capitale et des chemins de fer Kinshasa-Matadi en partenariat avec la SCTP et ceux de Lubumbashi-Ilebo avec la SNCC. Le vice-président de la commission relations extérieures de la chambre basse a souligné que, la Chine est présente en RDC dans le secteur des mines avec la Sicomines et dans le secteur des infrastructures où les réalisations parlent d’elles-mêmes. Alain Lubamba a opportunément évoqué aussi la construction des routes et des bâtiments dont « l’immeuble intelligent » qui abrite l’Hôtel du Gouvernement et tant d’autres.

" HEUREUX QUI COMME JOSEPH KABILA A FAIT UN BON VOYAGE "
Pour cet acteur politique très au fait des relations internationales, la visite du premier citoyen rd congolais en Chine est fructueuse. "Nous saluons avec fierté et enthousiasme cette démarche qui non seulement a été fructueuse par ses résultats, mais elle est aussi d’une haute portée historique car rares sont les visites de ce genre mais combien bénéfiques lorsqu’elles sont effectuées ". Comme qui dirait " heureux qui comme Joseph Kabila a fait un bon voyage ".
Ainsi, a soutenu cet élu du peuple : " l’histoire nous indique qu’hier lors de sa visite historique, feu Président Mobutu qui avait rencontré Mao Zedong avait ramené le " SALONGO ", aujourd’hui le Président KABILA s’y est rendu et nous ramène la modernisation et l’émergence".
D’après ce digne citoyen congolais, le Chef de l’Etat, en premier diplomate de la République, a prêché par l’exemple en mettant en pratique la matérialisation des objectifs assignés par lui sur le plan extérieur. Car, les relations internationales sont fortement marquées par la notion d’intérêt qui s’exprime de diverses manières.
La RDC a les regards fixés vers le cap 2030 pour sa modernisation et son émergence. Pour ce faire, son élite dirigeante identifie et cible des partenaires publics comme privés capables de concourir, d’une manière ou d’une autre, à cette fin, mentionne l’élu de Kabinda. Sur cette liste des partenaires ciblés figure la Chine, pour des raisons que d’aucuns n’ignorent aujourd’hui, souligne-t-il.
En outre, la politique de la porte ouverte et de l’ouverture au monde comme principes directeurs de la politique étrangère de la RDC rencontre celle de la Chine, fait remarquer l’honorable Alain Lubamba. Elle met en exergue des relations mutuellement avantageuses pour les partenaires de façon égalitaire, fait-il remarquer. A l’entendre, cette démarche est confortée par des principes de la Charte des Nations-Unies qui encourage les Etats à développer entre eux des relations amicales fondées sur le respect d’autodétermination des peuples et à réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d’ordre économique, social, intellectuel ou humanitaire.
Et de renchérir, la République Démocratique du Congo étant elle-même confrontée à des problèmes de ce genre, trouve dans la visite en Chine du Président de la République, Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE, un appui significatif.

Mathy MUSAU